Aller au contenu
Bjorn Teani

La Place Du Cycliste Sur La Route Face Aux Voitures

Recommended Posts

Il y a 15 heures, Denis Gendron a dit :

Je crois sincèrement que les torts sont partagés. 

Parce que j'étais au milieu de ma voie ? Non, justement, c'est là où les gens manquent de savoir (ou plus modestement, d'éducation).

La voie de droite est celle de tous les usagers de la route, elle n'est pas plus à l'automobiliste qu'au cycliste. L'obligation du cycliste est de "faciliter le passage et la circulation" en se mettant autant que possible à droite de la voie. Mais, si, pour une raison ou pour une autre (bas côtés dégradés, gravillons, piétons...) le cycliste décide de rouler au milieu de la voie, il en à le droit, au même titre qu'une voiture ou qu'un tracteur ! Après, si rien l'en empêche et que le cycliste n'est pas trop c... il peut se rabattre pour "faciliter la circulation".

En l'occurence, j'étais dans une zone résidentielle, avec des îlots de séparation de voie, des chicanes, des dos d'âne et une limitation à 30. Je devais rouler à 35 et au milieu de la voie effectivement pour éviter de me faire doubler entre une chicane et un ilôt. Je n'ai aucun tort. :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Ma remarque faisait allusion au sujet dans son ensemble, je ne me souvenais pas avoir vu ton histoire en particulier. Je roule en voiture en ville toute la semaine, je fais 3000 km de vélo à l'année dont une petite partie en ville. J'ai beaucoup à raconter sur la cohabitation cycliste/auto. Un aspect est tout à fait déterminant, que ce soit entre véhicules différents ou semblables : la solidarité. Voire la complaisance. C'est d'ailleurs ces aspects qui distinguent ce que l'on appelle un c... d'un autre. C'est du moins mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un problème d'éducation ..Il m'arrive de devoir rouler au milieu de la route et de montrer aux automobilistes l’écart qu'ils doivent respecter  en tendant le bras gauche ...quand on serre un peu à sa droite parfois l'automobiliste double alors qu'une voiture arrive en face et serre le cycliste .
C'est arrivé sur les stages du soleil et ce s'est terminé par une clavicule et un bassin et un délit de fuite.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite video d'une banalité totale (sauf peut-être la police qui vous serre) pour qui va régulièrement au boulot à vélo :

 

Le vélo est considéré comme le danger et c'est le cycliste qu'on sermonne. Les automobilistes nous voient comme des erreurs de la circulation, comme des bornes mouvantes qu'il faut simplement éviter. Et si la borne à le malheur de s'exprimer... C'est le drame.

C'est une question de mentalité, d'éducation aux dangers que vivent les cycliste tous les jours. Il faudrait introduire dans l'examen du code de la route, une session à vélo, en ville, dans le trafic pour que les gens se rendent compte qu'un cycliste qui "râle" ne le fait pas par passion, mais parce qu'il y a peut-être bien une raison valable comme une mise en danger totalement inutile (comme dans la video).

C'est une question de perspective, en somme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je continue le sujet qui est (malheureusement) d'actualité en pointant vers une interview de M. Didier De Abreu, chef du Pôle Coordination interministérielle des politiques de la Sécurité Routière, en charge de la campagne « La Route se partage ».

Pour une fois que j'entends un "politique" ne pas dire de bêtises sur le sujet, cela donne de l'espoir.

http://www.welovecycling.com/fr/28487/interview-securite-routiere-velo-voiture

Il rappel sans équivoque les droits du cycliste sur la route alors que ceux ci sont souvent ignorés de la part des automobilistes qui considèrent nous "tolérer" sur la route.

Il rappel aussi que le cycliste a aussi un code de la route à respecter. Je rajouterais que le cycliste, à l'heure où il cherche à diffuser un message de respect aux automobilistes se doit d'avoir un comportement exemplaire sur la route.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous les cyclistes subissent les assauts des caisseux/camions, pas seulement Scarponi.

C'est bien gentil, les dires des politiques, si dans les faits rien n'évolue.

Il faudrait commencer par un contrôle régulier des permis (connaissances, évolution du code, risque santé...).

Un petit examen tous les 10 ans par exemple, c'est pas trop contraignant.

Il suffit de rouler en vélo de course pour voir que, dans les faits, beaucoup de caisseux emm' les vélos (t'es léger, je fais ce que veux de toi).

Coup de klaxon : "vas rouler sur ta piste cyclable parsemée de détritus, sale, dégradée..."

Depuis le décret du 14 septembre 1998, le Code de la route n’impose plus l’obligation aux cyclistes d’emprunter les aménagements cyclables.

Sauf si un panneau rond (obligation) est en place (j'en ai jamais vu).

Les cyclistes en agglomération passent leur temps à prendre des petits bouts de piste cyclable, de qualité très inégale, avec des marches.

Si un VTT s'en sort, un vélo de course n'est pas à l'aise hein... il choisit le bitume le plus lisse possible, logique.

Même si on est exemplaire, on se fait frôler régulièrement par les boitaroues (1 m mini, houhou !)

Le bon sens devrait pourtant l'emporter : le vélo ne pollue pas, il n'engorge pas (dans une 50aine d'années ?) les routes et maintient en bonne santé.

Le cycliste est le plus fragile (!), il sait ce qu'il fait, il ne joue pas à touche-touche avec les caisses, ne se met pas en danger pour le plaisir !

Alors rien que pour ça les caisseux devraient la fermer.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Les politiques ne prendront pas en considération le vélo,,la France chie sur l'effort depuis 40 ans,dégénération quand tu nous tiens ( pour nos politiques,il faut entretenir la niaiserie,la décadence,la bêtise,la compétition entre hommes dès l'ecole,l'ignorance,l'intolérance).

 

c'est con tous ces personnes ne connaitront jamais le bonheur de la bicyclette,et le sentiment de liberté qu'elle peut procurer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×