Aller au contenu

Harquin

Membres
  • Compteur de contenus

    1
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Harquin

  • Rang
    Nouveau membre
  1. La Place Du Cycliste Sur La Route Face Aux Voitures

    Tous les cyclistes subissent les assauts des caisseux/camions, pas seulement Scarponi. C'est bien gentil, les dires des politiques, si dans les faits rien n'évolue. Il faudrait commencer par un contrôle régulier des permis (connaissances, évolution du code, risque santé...). Un petit examen tous les 10 ans par exemple, c'est pas trop contraignant. Il suffit de rouler en vélo de course pour voir que, dans les faits, beaucoup de caisseux emm' les vélos (t'es léger, je fais ce que veux de toi). Coup de klaxon : "vas rouler sur ta piste cyclable parsemée de détritus, sale, dégradée..." Depuis le décret du 14 septembre 1998, le Code de la route n’impose plus l’obligation aux cyclistes d’emprunter les aménagements cyclables. Sauf si un panneau rond (obligation) est en place (j'en ai jamais vu). Les cyclistes en agglomération passent leur temps à prendre des petits bouts de piste cyclable, de qualité très inégale, avec des marches. Si un VTT s'en sort, un vélo de course n'est pas à l'aise hein... il choisit le bitume le plus lisse possible, logique. Même si on est exemplaire, on se fait frôler régulièrement par les boitaroues (1 m mini, houhou !) Le bon sens devrait pourtant l'emporter : le vélo ne pollue pas, il n'engorge pas (dans une 50aine d'années ?) les routes et maintient en bonne santé. Le cycliste est le plus fragile (!), il sait ce qu'il fait, il ne joue pas à touche-touche avec les caisses, ne se met pas en danger pour le plaisir ! Alors rien que pour ça les caisseux devraient la fermer.
×