Jump to content

Cedric Lemaitre

Artisan / Professionnel du cycle
  • Posts

    28
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Cedric Lemaitre

  1. Je vai faire dans le raccourci pas jojo : L'acheter cycliste se branle la nouille pour vendre du papier jouant sur les peurs et fantasmes!
  2. Un site de bone qualité et qui vaut la visite : http://www.velochannel.com/
  3. J'ai lu ce dossier, il est techniquement limiter à la façon de penser d'Alban Lorenzini qui n'a pas de contradicteur dans cet histoire. Si une bonne partie de l'article est d'un contenu très correct et précis, on en ressort que le SRM est le seul bon capteur du marché. Oui mais c'est une vision très étroite et réductrice. En effet, le SRM est intrinsèquement le plus performant mais uniquement pour des mesures au dessus de 1000W. Valeur au dessus de laquelle, les autres ont une erreur absolue (et donc pas une erreur de répétabilité) plus importante. Mais en pratique qui a besoin d'une précision importante au dessus de 1000W à part peut être les meilleurs pistards et sprinters du monde pour mesurer exactement leur potentiel et leur progression. Donc les conclusions de l'article sont à relativiser. Enfin comme d'habitude, la rédaction de l'AC nous offre un peu de science fiction (cf reprogrammation) qui aurait plus sa place dans Gala que dans une revue sérieuse de cyclisme. Au niveau article sur les capteurs de puissance, je vous conseille celui de Guillaume Judas dans un velomag de ce début d'année.
  4. Pour ce qui est du réglage de l'ISM pour ceux qui cherche voici un article ou je résume le réglage du recul et de l'horizontalité! http://velo-trainer.fr/ism-attack-test/
  5. Oui c'est la bonne démarche que je conseille également. Je viens de monter des osymétric pour un client. Je suis très très dessus du produit : - info pour le montage très faible - pas la possibilité d'utilisé tooutes la cassette sur tous les pignons sans la chaine saute ou frotte Je reste sans contexte pro-rotor
  6. Sinon pour t'aider un peu dans ta réflexion, tu peux lire cette article que j'avais écrit sur le sujet, il y a quelques temps. http://velo-trainer.fr/choix-de-la-taille-de-velo-ou-de-cadre-partie-1/ et http://velo-trainer.fr/choix-de-la-taille-de-velo-ou-de-cadre-partie-2/
  7. Je pense que même si tu as trouvé un bénéfice à cette courbe de 15%, il ne faut pas oublier que la courbure est propre à chacun. Cette courbure est en partie dû à la posture et au qualité musculaire de chacun... En ce sens le système OCP de rotor est particulièrment bien.
  8. Je vous rejoints Bjorn et Vincent sur cette analyse. Il existe effectivement un nombre de taille moi important pour un même cadre chez les constructeurs ce qui donne lieu à des érésies : Nombre de bague sous la potences incroyable et dangereuse - Potence aux dimensions extrêmes. Il y a quand même quelques exceptions. Chez Colnago, de Rosa et Pinarello, il y a sur quelques modèles un nombre de tailles très importantes. Chez Trek, avec les géométries Pro et cyclo, il est possible d'avoir un cadre avec un nombre d’entretoise et longueur de potence "raisonnable" pour une très majorité d'utilisateur. En ce qui concerne les vélocistes, le gros problème est qu'ils positionnent majoritairement d'un point de vue esthétique et en ayant comme repère les pro... Ceci donne lieux des moutons à 5 pattes!
  9. Ce débat m'inspire et me rappelle 2 choses : Concernant l’inflammation du périnée D'une part il ne faut pas laisser ce genre de chose s'installer, ce n'est pas normal, il faut vérifier dans l'ordre : - la hauteur de selle - le recul de selle - l'ergonomie de la selle De plus, il faut que sur des sorties longues que si ce genre de chose apparaissent, il est possible de les traiter afin d'éviter inflammation et nodules. Une méthode qui fonctionne et qui est employée chez les pros est la suivante : - appliquer de la glace sur le périnée (NB : la glace doit être contenu dans un une servette) - appliquer un mélange sur le périnée de Bépantène, Homéoplasmisne & Cicalfate (en quantité égale) pour la nuit - utiliser une crême pour cuissard, le produit phare restant celle de chez assos Concernant le 29" Je ne suis pas totalement de l'avis de Vincent sur le 29". L'intérêt principal du 29" est la capacité de celui-ci de gommer les bosses, fossés... afin de les passer plus facilement qu'avec un 26". Cependant la grande taille des roues limites un peu la possibilité de géométrie en petites tailles. Par exemple Orbea pour 2014, ne propose pas de taille S pour son modèle 29". Dans ce genre de taille, il faut mieux envisager un modèle en 27,5".
  10. Non, il n'y aura pas de grincements si la tension finale du montage est suffisamment importante! C'est à dire 100kgf sur le coté RL. Dans ce cas, il faut déjà remettre de la tension dans la roue et si nécessaire utiliser la ligature.
  11. En fait, tu n'as pas pour l'instant un problème de choix de taille mais un problème de posture. Il est d'abord nécessaire de résoudre celui-ci en faisant une étude posturale par exemple puis ensuite une fois la position déterminée et validée, tu pourras choisir un nouveau cadre, un look ssi la géométrie est compatible avec ta posture.
  12. Bonjour, Je pense que tu parles du contact lors du croisement des rayons. Je vais déjà répondre en 2 temps. D'une part sur l'utilité du croisement et d'autres part le contact ou non de croisement. Utilité du croisement - Pourquoi croiser? Transmission du couple de pédalage Le rôle d'une roue arrière est de transmettre de le couple de pédalage pour faire avancer les solides "Vélo+Cycliste". Pour cela le couple est conduit via la transmission pour être appliqué au niveau du moyeu sur le corps de roue libre. Le couple est en très grande partie (80%) transmis au rayon par la flasque située prêt du coté roue libre (RL) - Il existe des exceptions notamment pour les moyeux Powertap. Or le couple sera transmis à la jante via les rayons de façon optimal d'autant plus si les rayons sont positionner de façon tangentiel au flasque. Par conséquent si on veut transmettre de façon optimal le couple, il faut donc croiser les rayons de manière à ce qu'ils soient le plus tangent possible. Par exemple, on croise par 2 pour un perçage de 20h, 24h et par 3 pour un perçage de 28h, 32h ou 36h et enfin par 4 pour 40h. Pour ce qui est du coté opposé roue libre (ORL), on utilise le croisement qui favorise au maximum l'angle du parapluie (plus de rigidité) ET l'équilibre des tensions ORL/RL (plus de fiabilité, moins de casse de rayons par fatigue). Très généralement je favorise le même croisement ORL que RL de manière à avoir une "symétrie des" contraintes appliquées. Pour les roues avant des routes à freinages sur jantes, il n'y a aucun couple de propulsion appliqué, on peut donc rayonner en radial (0 croisement) sans problème. Répartition des contraintes de freinage pour les freins à disques Les croisement jouent également un rôle lors du freinage à disques, en effet les forces en jeu lors du freinage sont grâce au croisement réparties sur une portion plus importante de la jante. De cette manière on réduit les risques de rupture des flasques du moyeu ainsi que les potentielles fissures des perçages de la jante. Avec où sans contact? Vous le faisiez remarquer, lors du dernier croisement (third cross sur la photo ci-dessous), on entrelace les rayons afin qu'ils soient contact. Cette opération n'est pas nécessaire, on peut les laisser sans contact. Le but du contact est de répartir les contraintes appliquer sur le rayon sur un ensemble rayons. Enfin le croisement avec contact permet d'envisager une éventuelle ligature ce qui est impossible sans contact. Enfin, il faut savoir que les industrielles utilise un croisement sans contact dans le but de réduire les nuisances de grincement des rayons. En effet, les machines utilisées lors du montage en grande série, ne permet pas d'obtenir une grande tension dans les rayons ce qui à l'inverse du montage artisanale crée des grincements.
  13. Pour apporter ma pièce à l'édifice sur la définition du bon vélociste, je vous conseille de lire les commentaires de cet article : http://www.matosvelo.fr/index.php?post/2013/09/19/Certains-velocistes-ont-oublie-ce-que-service-veut-dire
  14. Malheureusement les compétitions particulièrement durs à monter. Il arrive qu'on soit 2 pour les mettre...
  15. Oui ça aide à la "détendre". On peut ajouter que les boyaux devraient être stocké 6 mois gonflés (3-4bar) sur de veille jante. Attention les boyaux hautement vulcanisés ne nécessitent pas séchage : Vittoria, Continental, Mavic, Michelin et Tufo par exemple.
  16. Je vais donner une réponse qui complétera les propos de VB. Je fait parti du staff DSO depuis 2012 sur la Costa Brava à San Feliu de Guixols. Je vais essayer de rester neutre et de ne pas simplement vous dire que chez DSO c'est mieux ! Bien choisir le type de Stage Premièrement il faut faire attention entre le produit proposé et ses attentes. En effet, si vous cherchez un stage vélo de randonnée sans objectif sportif, il faut alors bien faire attention que l'opérateur qui vous accueille propose des groupes de randonnées. Et inversement si vous cherchez un entrainement sportif, vérifiez que l'encadrement propose bien ce type de séance. Bien choisir le lieu de stage Un piège pour les stages est bien le lieu de réalisation de celui-ci. En effet, il y a 3 éléments à prendre en compte : - La qualité du réseau routier - le climat et surtout le vent - le relief La qualité du réseau routier : Cela peut paraître un peu étonnant mais il existe des lieux de stage choisi par les opérateurs pour leur proximité de la frontière, le prix de l'hostellerie mais pas pour la qualité du réseau routier. En effet, pour ceux qui vont au très populaire Rosas en début de saison, je trouve qu'il est vraiment dommage de faire plusieurs centaines de kilomètre pour s'enfermer dans une pointe où il n'existe que très peu de route intéressante. En effet, autour de Rosas quand vous avez réalisé la boucles de 80km Rosas - Saint Pierre de Rodes - Cadaques, vous avez fait toutes les routes intéressantes de la région. Il faut donc si vous souhaitez faire de nouvelle route chaque jours traverser 30km de plaines soumises à la Tramontane de façon très fréquente en début de saison. Il faudra donc réaliser des sorties de 120 à 130km dont 60km de plaine pour avoir droit à de jolie montée. le climat et surtout le vent Un Stage au coeur de l'hivers, c'est pour beaucoup l'occasion de rouler dans de bon conditions climatiques. Pour ce qui est de la température et du soleil, les lieux choisis par les opérateurs sont généralement bien en tout point. Cependant, il prendre en compte le principal désagrément qui est le vent potentiellement fort. Par exemple en Février ou Mars, il est souvent bon d'éviter la région de Frejus ou de les régions trop proches de la frontières franco-espagne près de Perpignan. Pour DSO, c'est principalement pour la diversité du relief et le fait qu'on soit systématiquement à l'abris du vent que San Feliu de Guixols a été choisi. le relief Quand on choisi un stage, il faut qu'il ait une adéquation être ses qualités physiques et le relief des sorties proposées. Pas la peine, lorsqu'on est hors de forme de revenir sur un stage réputé difficile pour son relief. A quoi sert un Stage, comment se déroule-t-il? (Je n'aborde ici que le sujet des stages d'entrainement) Un stage d'entraînement, c'est avant une semaine qui doit vous permettre de progresser grâce à la structure d'encadrement. Pour cela, les sorties seront adaptées au niveau du contenu. L'équipe d'encadrement veillera à donner des consignes permettant de veiller à la bon récupération des stagiaires. Un stage doit donc être choisi de manière à vous faire progresser, vous devez donc avoir un objectif sur ce stage par exemple, les groupes de Février n'ont pas les mêmes attentes que les groupes de Mai. les premiers sont là pour accumuler des kilomètres pour préparer la future saisons et sont plus dans une phase foncière alors que les groupe de Mai sont plus là pour finaliser leur préparation au Cyclosportives. Il est donc impératifs de vous signaler vos attentes aux encadrements de manière à ce qu'il vous positionne dans le bon groupe en fonction de vos attentes. En effet, ce n'est pas la peine, même si vous en avez le niveau, de vous positionner dans le groupe des plus costauds et d'être dans le dur tous les jours alors que vous êtes en reprise d'activité. Dans ce as précis, il y a fort à parier que l'encadrement vous fasse naviguer entre 2 groupes en fonctions des sorties (par exemple les sorties courtes avec le groupe le plus forts et les sorties longues avec un groupe de niveau inférieur) Au niveau du déroulement, les stages sont généralement conçu de la manière suivante : - Dimanche arrivée de stagiaires & briefing & compositions des groupes de niveau - Lundi sortie courte (70-80km selon les groupes) - Mardi Sorties longues (110-130km) - Mercredi récupération (Chez DSO, il y a un atelier descente filmée) - Jeudi Sortie courte - Vendredi Sortie Longue Les soirées sont généralement ponctuées avec des conférences techniques.
  17. Pour ma part : Pour des informations techniques : - veloptimal qui est sans doute le forum plus poussé au niveau technique et dont la modération a permis d'avoir une certaine lisibilité des sujets sans avoir l'impression de tombé dans le bar à Maurice. - Weightwennies le pendant anglophone de veloptimal Pour l'actualité et les Nouveautés, je fais de la vieille via liens RSS de : - BikeRumor - CyclingNews Pour ce qui ce passe en France, on doit obligatoirement jeter un oeil sur - Vélo101 Je fais également de la vielle sur les forum de vélo101 même je considère que ces forums son de très mauvaises qualités et qu'ils sont pris en otage par une poignées de membres qui colporte de très mauvaises informations qui nuisent à certaines marques ou technologies. Je mets sur ce problème de qualité sur la mauvaise gestion de la modération qui passe plus de temps à supprimer des liens vers des marques ou pubs (normal ils vivent de la pub) que d'aiguiller les débats dans le bon sens. - forum vélo101
  18. Globalement, il existe 2 types de colle et de tous les modèles disponibles dans le commerce, elles ont tendances à sortir des 2 mêmes usines. - les colles de ayant au final un texture de mastik comme la Vittoria ou la Velox. - les colles ayant l'aspect de la Patex comme la Continental ou la Hutchinson. Pour l'utilisation quelque soit la marque la préparation est la même car ils s'agit de colle contact. Il faut donc en coller les 2 supports, laisser sécher la colle et appliquer les 2 support encoller. En pratique, il faut 1- Nettoyer la la jante à l'acétone (le berceau ou reposera le boyau uniquement) 2- mettre une FINE couche de colle sur la jante 3- Gonfler le boyau et faire tourner celui ci pour avoir le tallon du boyau face à soit 4- Encoller le boyau 5- Laisser sécher boyau et jante 30' 6- Tester si la colle ne fait plus de fil quand on touche celle-ci au doigt (autant sur le boyau que la jante) 7- Monter le boyau sur la jante en commançant par la valve et en appliquant une force important dès le début du montage afin de limiter le saut ( le boyau doit être 1 bar) 8- Centrer grossièrement le boyau 9- Gonfler le boyau à 2-3 bar 10- Centrer le boyau 11- Gonfler à 10 bar 12- Laisser reposer 24h avant de rouler
  19. Une très bonne alternative à Cyclo Passion est le mensuel Cyclosport Mag
  20. Quelle modèle? Comment avait été fait le réglage?
  21. D'une manière général, quelque soit la période la journée, il faut consommer au cours de l'effort de la boisson énergétique soit commerciale, soit maison (A base sirop d'Agave par exemple). Le but étant de maintenir un apport en sucre rapide et une hydratation pendant l'effort, d'une part pour maintenir la quantité de carburant disponible et surtout de se présenté dans de bonne condition pour une récupération optimale. Pour le repas du soir ou le celui du midi, je vous conseille un apport de sucre lent pour recréer le stock de glycogène. Par exemple : - 250gr de féculent Pates au blé complet, Riz complet au blé complet, blougoure, quinoa, lentilles, fèves, poids chiche... - 2 cuillières d'huilles d'olives - 2 tranches de jambon blancs ou 75-80gr thon ou une soya au tofu (mettre 80 gr de Tufo fermenté dans un blender, ajouter un peu d'huile d'olive, des feuille de menthe et du basilique et mixé) - Un Fruit de saison
  22. Désolé, je n'avais pas vu passé ton mail, je m'en excuse. Je pense que d'un mixe A-340avt & A-400ar serait plus adapté aux parcours que tu décris.
  23. Pour ce point en particulier, la selle ISM est vraiment très bien car son bec progressif triangulaire permet aux personnes de différent taille de bassin de pouvoir ce positionner sans problème. De plus les compressions du périnée sont inexistantes puisque le bec est très court.
  24. Je vous met le liens vers l'étude de F Grappe sur les Osymetric réaliser au printemps dernier : http://velo-trainer.fr/frederic-grappe-presente-des-resultats-dune-etude-de-lapport-des-plateaux-osymetric/
  25. Bonjour, Je vais vous parler de celle-ci : Moyeux : RCA-SL En 24/28 troux Rayon : CN Spoke Aero 424 Corps : Shimano Je les connais bien puisque c'est mois qui les monte. La jante que tu as choisi Alpha 340 est très légère. Au final, elle ne produira une roue très rigide pour situer un peu c'est équivalent au campagnolo neutron. Personnellement, pour ne pas avoir de déception en terme de rigidité, je les déconseille pour un coureur de plus de 75kg qui veut en faire un usage sportif. Dans le cas d'un cyclotouriste, je limiterais seulement à 85kg. Pour une rigidité plus importante à l'arrière (puisque c'est là qu'est la faiblesse), je conseille de mettre la jante Alpha 400 qui est un peu plus lourde mais nettement plus rigide. Le gros avantage des jantes Alpha 400 et 340 est qu'elles sont totalement compatibles tubeless et qu'il n'est pas nécessaire d'utiliser un kit pour les convertir. Voilà, si vous me donner de plus amples informations quant à votre pratique et votre gabarit, je pourrais vous donner de plus amples détails. Cédric rca-bike
×
×
  • Create New...