Aller au contenu
Luca

Influence engagement cale sur les mollets

Recommended Posts

Bonjour,

Après avoir passer un bon bout de temps à essayer des réglages en suivant les "règles" énoncées dans l'article les principales pathologies en cyclisme, j'en viens à venir poster sur le forum.

Je m'explique : J'ai une sorte de claquement au niveau du mollet gauche (interne) quand je monte les escaliers. Pas douloureux mais gênants. Aucune douleurs sur le vélo, mais cela est arrivée avec ma pratique du VTT. En route je n'avais jamais eu de soucis.

J'ai appliqué vos conseils => Douleurs aux jumeaux => baisser la selle. Le claquement reste et j'ai commencé à avoir mal au genou / quadri, donc selle trop basse à priori. Petite pause vtt de 2 mois pour rester sur la route + kiné (diagnostique d'un problème au poplité mais cela reste très flou), le claquement du mollet diminue. Sur le vtt, j'ai avancé et remonté la selle jusqu'à ne plus ressentir de douleur au genou/quadri mais le mollet reprend de plus belle (je reprécise, pas de douleur sur le vélo, mais un claquement en montant l'escalier en extension de la jambe).

J'en viens à réfléchir sur l'engagement des cales.

Un surengagement ou un sous engagement a t-il une influence sur la sollicitation des mollets? J'ai parcouru la toile mais je n'ai pas trouvé de réponse....Peut-être que cela servira à d'autres, Sait on jamais!!

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Après avoir repasser un bout de temps sur internet, je trouve quelques éléments pas cohérent...ou alors je manque d'explication.

Cale sur engager = plus de sollicitation des chaînes posterieurs, ischios fessier. Mais en même muscle tibiale postérieur moins solliciter.  Donc en gros on sollicite plus la chaîne postérieur haute et moins la basse?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lorsque vous engagez plus les cales (articulation  des phalanges en avant de l'axe de la pédale) vous allez perdre en vélocité mais vous allez gagner de la force  de fait vous allez solliciter plus le travail en force  à position in-dentique). Si vous desengagez les cales  ( articulation des phalanges en AR de l'axe de la pédale ) vous allez gagner en vélocité mais perdre en force et là vous allez solliciter les jumeaux.

Pour les sollicitations c'est la position de la selle en hauteur et recul qui va  solliciter plus ou moins les ischions  ou les quadris et en general selle  avec trop de recul = sollicitation des ischions  et le contraire = sollicitation des quadris.

Je pense que c'est un podologue qu'il faut voir aprés avoir vérifié avec un osteo qu'il n'y a pas de blocage de cheville .

Enfin quand on parle du pédalage on ne peut  séparer  engagement des cales / longueur des manivelles / hauteur de selle / recul de selle car tout est lié.

Modifié par Bjorn Teani
cosmétique
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci pour cette réponse complète. Oui comme vous dites tout est lié, ce serait trop simple sinon!

J'ai déjà fait des check ostéo, mais vu que le problème n’apparaît pas sur vélo de route. Je penche pour une position vtt pas bonne.

En tout cas, vous confirmer la piste sur l'engagement, peut-etre suis-je un peu sous engager.Trouver précisément la mesure 1ère métatarse est assez compliqué je trouve. En plus, cadence plus basse en vtt et beaucoup plus souvent en force.

Déjà je vais tenter un recul de 3 mm des cales et d'avancer ma selle (j'étais à 80 mm, puis 70 et la je tente 65mm). En remontant, un peu la selle...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je suis tombé sur le site de Steve Hogg, spécialisé également dans les études posturales. Il défend une position des cales en arrière du 1er métatarse (articulation  des phalanges en avant de l'axe de la pédale)  pour diverses raisons et arguments. ICI  (site en anglais)

Des avis la dessus?

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, désolé mais mon anglais n'est pas assez  bon pour lire cet article en entier mais j'accepte un rapide résumé . 
Par contre  j'ai vu la photo d'une cale Speedplay mise à  moitié de la semelle  et je me souviens bien d'un cycliste sur le TDF qui avait cette position d'engagement   et ...il n'y a eu aucune suite
Ce que je calcule c'est la position de l'axe de la pédale  afin que cet axe soit situé ( au plus vers l'AV ) sous l'articulation du gros orteil , ( idealement )  au milieu de l'arche metatarsienne et ( au plus vers l'AR ) au niveau de l'articulation du petit doigt de pied.

L'endroit ou l'on a le plus de force d'appui reste le talon..Toute position de cale se rapprochant du talon pourrait  donner plus de force   sauf que dans ce cas là on perdrait l'avantage de l'amplitude articulaire  liée à la chevielle et donc non seulement il faudrait changer radicalement la position ( HS / RBS ) de la selel mais il y aurait naturellement une perte de vélociste imposant d'emmener plus gros  et donc de dépense plus de ses réserves de force. Pour un sujet valide cela n'aurait que peu de chance d'etre efficace . Cela serait certainement différent pour un sujet handisport car dans ce cas   le corps handicapé a une plus grande faculté d'adaptation.
Il faut se souvenir que le meilleur rendement pour un effort maximal d'une heure se trouve a 105tr/mn  et donc qu'il est importante de ne pas limiter la fréquence de pédalage  avec l'engagement des cales .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Steve Hogg présente 3 "méthodes" sur son site. En disant que le 1er méta doit être devant l'axe de la pédale de quelques mm. Cela est plutôt en phase avec ce que vous dites => " ( idealement )  au milieu de l'arche metatarsienne". En tout cas pour les méthodes 1 et 2.

Les principaux arguments sont :

- Une cale sous engager(devant le méta) ou sur le méta, n'est pas un bras de levier efficace. Les muscles du mollet travaille plus à stabiliser la cheville qu'à transmettre de la puissance. Et les mollets saturent plus rapidement que les autres muscles inférieur (quadri, ischios, fessier..)

- Avec un 1er méta aligné avec l'axe de la pédale, lorsque que le cycliste est en force, il talonne généralement, donc le 1er méta se retrouve derrière alors que c'est à ce moment qu'il en a le plus besoin

- Cela permet une réduction de la charge sur les mollets et plus de stabilité sur la pédale

Méthode 1 :

Il donne des recommandations général sur l'emplacement suivant la pointure. Il définit à combien le milieu de la "boule du pied" doit être en avant de l'axe de la pédale.

ex : pointures 42-43 => "Centre de la boule du pied" entre 9 et 11mm en avant de l'axe.

Cela s'adresse à la pratique route et vtt. Il précise :

- Pour garder sa capacité à sprinter et pour les cyclistes avec beaucoup de changement de rythme d'être à la valeurs la plus basse (dans l'exemple 9mm)

- Pour ceux qui veulent optimiser la capacité à garder un effort soutenu et régulier d'être à la valeur la plus grande (dans l'exemple 11mm)

 

Méthode 2 :

Méthode avec mesure pour placer la cale entre le 1er et le 5ème méta. Autrement dit, à combien le 1er méta devrait être en avant de l'axe de la pédale.

Il demande de mesurer la distance talon premier méta et talon 5ème méta. Avec ces mesures, on peut obtenir le centre :

Distance talon/1er méta - Distance talon/5ème méta = Distance 1er et 5ème méta. On divise cette valeur par 2 pour obtenir le centre.

Ex = 185 -155 = 30mm  => 30/2 = 15mm.

Donc le centre de la "boule du pied" devrait être de 15mm en avant de l'axe de la pédale.

Cette méthode donne généralement une distance plus grande que la méthode 1 et est à privilégier pour le CLM, longue distance, cyclotouriste.

Méthode 3 : 

La c'est un autre monde! C'est la technique de Gotz Heine et pas celle qu'il préconise mais la trouve intéressante pour les triathlètes et le CLM.

bonne journée

 

 

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- Une cale sous engager(devant le méta) ou sur le méta, n'est pas un bras de levier efficace. Les muscles du mollet travaille plus à stabiliser la cheville qu'à transmettre de la puissance. Et les mollets saturent plus rapidement que les autres muscles inférieur (quadri, ischios, fessier..)  exact

 

- Avec un 1er méta aligné avec l'axe de la pédale, lorsque que le cycliste est en force, il talonne généralement, donc le 1er méta se retrouve derrière alors que c'est à ce moment qu'il en a le plus besoin Que veut il dire par il " talonne "

 

Il donne des recommandations général sur l'emplacement suivant la pointure. Il définit à combien le milieu de la "boule du pied" doit être en avant de l'axe de la pédale.

ex : pointures 42-43 => "Centre de la boule du pied" entre 9 et 11mm en avant de l'axe.

Cela s'adresse à la pratique route et vtt. Il précise :

- Pour garder sa capacité à sprinter et pour les cyclistes avec beaucoup de changement de rythme d'être à la valeurs la plus basse (dans l'exemple 9mm)

- Pour ceux qui veulent optimiser la capacité à garder un effort soutenu et régulier d'être à la valeur la plus grande (dans l'exemple 11mm)

Là ce sont des infos datant de 1900 n'ayant plus cours aujourd'hui car il oublie de prendre en compte la réalité de la longueur des metas et du pied et de la position du pied dans la chaussure .A pointures egales les différentes marques de chaussures ont des lon,gueurs différentes   de mem pour les pieds des cyclistes c'est comme le reste  on peut avoir un pied de 285 de long avec la premiere phalange meusrée à 75 et la meme mesure mais pour un pied de 258 . Quand on mesure des pieds de cyclistes depuis 25 ans on sait cela ou alors c'est qu'on n'en a pas mesuré ?

 

Bref ...je conserve mes solutions et les résultats que j'ai obtenu avec les handisports et paratriathletes ne confortent dans mes raisonnements.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Vincent Blondeau a dit :

Bref ...je conserve mes solutions et les résultats que j'ai obtenu avec les handisports et paratriathletes ne confortent dans mes raisonnements.

Oui, je ne remets pas en cause vos solutions. C'est d'ailleurs bien pour cela que j'ai posté sur ce forum car c'est le seul endroit où j'ai vu des arguments. Et non, comme on voit souvent, faite comme ça parce que.....c'est comme ça.

En tout cas, le constat qui ressort sur vos 2 concept, même si divergent sur certains points, est que le 1er méta devrait être légèrement en avant de l'axe de la pédale et plutôt au milieu de "l'arche métartasienne"

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le constat c'est bien cela ...l'articulation de la première phalange   doit etre au  plus mal au dessus de l'axe de la pedale  mais pas en avant et  idéalement  entre l'articulation de la première et de la cinquieme phalange  ... en aucun cas l'appui ne doit etre repris par des zones " moles " du pied  pour ne pas freiner le retour veineux .

 

Ceci pour un cycliste sans  aucun handicap .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Vincent Blondeau a dit :

l'articulation de la première phalange   doit etre au  plus mal au dessus de l'axe de la pedale  mais pas en avant 

 

Je pense qu'il faut lire l'articulation de la première phalange doit être au maxi au dessus de l'axe mais pas en arrière de l'axe (sous engager). Comme vous disiez dans vos dernier message.

 

Il y a 10 heures, Vincent Blondeau a dit :

Ce que je calcule c'est la position de l'axe de la pédale  afin que cet axe soit situé ( au plus vers l'AV ) sous l'articulation du gros orteil , ( idealement )  au milieu de l'arche metatarsienne et ( au plus vers l'AR ) au niveau de l'articulation du petit doigt de pied

 bonne soirée! et merci pour la discussion

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×