Jump to content

Dubois 3217


Thomas Geoffroy
 Share

Recommended Posts

  • 3 weeks later...

Bonjour,

Suite à l'EP (3217) faite mi-Juillet, j'ai modifié scrupuleusement les réglages de mon vélo (HS, RS, SC).

Je n'est pas touché à la hauteur de la potence, j'ai simplement relevé la corne gauche comme vous me l'avez conseillé.

Pour l'inégalité des membres inférieurs, je compense avec une paire de semelles faite par le podologue.

Après plusieurs sortie de 40 Km, la douleur à l'épaule gauche revient au bout d'une heure.

Je travaille maintenant la souplesse du dos.

Pour le genou, je fais de la kiné (Infrarouge et étirement de l'isco-jambier). Cà va mieux mais quand je refais du vélo, une petite douleur persiste encore avec un gros braquet.

Pour vous montrer ma position en dynamique sur le vélo, je me suis fais filmer par mon fils. Je vous joins la vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=zHEtaF2mj5o

J'attends vos observations et vos conseils.

Merci.

Cordialement,

Richard

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Il me parait ,pour ma part, évident que le problème se situe au niveau du guidon.

faut-il me "forcer"à corriger ma mauvaise position ( pas evident) ou alors tricher avec un guidon assymétrique ?

avez-vous déja rencontré ce cas?

cordialement

Richard

Link to comment
Share on other sites

Idealement il faudrait faire un bilan posturologique pour vérifioer l'état du bipede .

Sur le vélo il ne faut pas " contraindre " donc il vaut mieux recourir a une adaptation mecanique .

Le guidon plat n'est pas vraiment idéal pour cela car il n'offre que deux position contrairement au guidon de course avec prolongateur qui proposerait plus de possibilites.

Nous avons parfaois eds problemes mais pas a ce niveau là.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bonjour,

Je suis venu chez vous ,cet été, faire une étude posturale ( EP 3217 ) à cause d’une douleur qui survenait derrière l’épaule gauche après 2h de vélo.

J’ai donc réglé scrupuleusement le vélo avec les mesures transmises par Mr Blondeau.

Malheureusement, cette douleur apparait toujours pendant la pratique du vélo et même quotidiennement ( de façon plus modérée ).

J’ai donc consulté un ostéopathe ( Mr Vandwaele à Oye-plage ) qui m’a diagnostiqué, sans hésitation , une fibrose de l’angulaire de l’omoplate due à une contraction de ce muscle.

Après avoir pratiqué la technique du crochetage , il m’a conseillé de faire un exercice plusieurs fois par jour (étirement des deux bras vers le haut ).

J’aimerai maintenant poser une question au kiné et cycliste que vous êtes :

Connaissez-vous un réglage ,une astuce , une solution pour soulager cette épaule sur le vélo ?

J’ai lu qu’il était possible de désaxer le guidon lorsque l’on avait mal à une seule épaule ….

Faut- il assouplir d’autres parties du corps pour soulager mon épaule ?

Une autre question me chiffonne :

D’où vient cette contraction , l’entretiens-je encore aujourd’hui sans m’en rendre compte ? est –ce le vélo ?

J’espère que vous m’apporterez quelques réponses à ces questions.

Cordialement

Mr Dubois

Bonjour monsieur Dubois,

Je copie votre courriel sur le forum afin que monsieur Blondeau puisse intervenir également.

Je ne pense pas que désaxer le guidon soit une solution dans l'immédiat, toutefois il y a la possibilité (sur le vélo de route) de placer une cocote plus haute que l'autre et de placer une petite pièce sous la guidoline sur le haut du cintre.

Vous avez une différence de longueur des membres supérieurs en faveur du bras droit et une autre des membres inférieurs en faveur de la jambe gauche (la combinaison des deux augmente les tensions). Je me souviens que vous aviez modifié votre pédale afin de compenser cette différence, de combien est cette correction?

Il est rarement mauvais de s'assouplir, en cyclisme tout le corps est mis à contribution. Vous pouvez travailler les épaules, le dos et les jambes.

Ce type de trouble pour un muscle peut avoir plusieurs origines:

Un choc ou une contraction violente (faux mouvement) entrainent un "blocage" du muscle et une contraction permanente qui n'est pas forcement douloureuse mais par la suite peut générer des tendinites ...

Autre cas de figure un mauvais mouvement répété fini par générer une tendinite.

Le plus fréquent est la première situation.

Dans le premier cas si l'auto-entretiens de la contracture n'est pas levé, vous l'avez toujours, mais votre ostéopathe a certainement fait ce qu'il fallait. Pour le second sur la vidéo que vous aviez montré, la différence gauche droite est bien visible mais je n'ai pas souvenir de grand mouvement. De notre discussion il ressortait que la douleur n'était présente qu'à vélo. Aujourd'hui vous me dite quelle apparait même en dehors du vélo, je considère cela comme une aggravation. Avez vous plus roulé?

Vincent devrait apporter d'autres éléments de réponse.

Link to comment
Share on other sites

A la lecture de tout ce qui est ecrit il s'agit d'une aggravation de la situation et donc d'une aggravation des tensions qui existent .

En velo le buste doit étre totalement " relaché " ce qui ne semble pas etre le cas .

Pour ma part je pense qu'il serait interressant d'essayer de mettre en place un prolongateur type triathlon pour que le buste puisse " se reposer " .

Cela limiterait les " écarts " de distance buste- bras / vélo et permettrait surtout de limiter les tensions;

De plus cela ferait plusieurs points d'appui supplémentaires qui permettraient de " détendre " le buste et donc limiter les contraintes .

Es ce que cela peut etre testé ?

Link to comment
Share on other sites

J'a lu que ce type de guidon était plutôt destiné aux cycliste qui veulent gagner en vitesse avec une position assez inconfortable.

Ce n'est pas du tout ce que je recherche.

Mais mon cas est peut-être spécial, c'est pourquoi j'ai tout de même envie d'essayer ce type de guidon car je veut absolument continuer à faire du vélo et surtout pouvoir alonger les distances en vue d'un voyage à vélo ( j'en suis encore loin ).

Je vais donc essayer de me procurer ce prolongateur de guidon .

Dois-je l'essayer sur mon vélo de randonnée ?

Faut-il un type spécial ?

Cordialement

Richard

Link to comment
Share on other sites

La position n'est pas forcement inconfortable voir les triathlètes qui la tienne sur 200km, comme vous ne recherchez pas l'aérodynamisme vous n'êtes pas obligé de vous coucher sur le vélo.

Par contre l'utilisation d'un tel prolongateur nécessite un temps d'apprentissage. Les points d'appuis sont plus rapprochés entrainant une diminution de précision au pilotage. Pas de frein disponible sous la main il faut être plus prudent et vigilant.

essayez peut être de vous en faire prêtez un, pendant quelques semaines pour sentir si il y a une différence.

Link to comment
Share on other sites

J'a lu que ce type de guidon était plutôt destiné aux cycliste qui veulent gagner en vitesse avec une position assez inconfortable.

Ce n'est pas du tout ce que je recherche.

C'est pas du tout inconfortable , voir les triatjletes qui font des ironman

Mais mon cas est peut-être spécial, c'est pourquoi j'ai tout de même envie d'essayer ce type de guidon car je veut absolument continuer à faire du vélo et surtout pouvoir alonger les distances en vue d'un voyage à vélo ( j'en suis encore loin ).

Je vais donc essayer de me procurer ce prolongateur de guidon .

Dois-je l'essayer sur mon vélo de randonnée ?

Faut-il un type spécial ?

Au plus il faudra avancer la selle et veiller a ce que l'appui se fasse bine a quelques centimetres des coudes et non pas au miliue des avnats bras .

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...