Aller au contenu

PhanuHell

Membres
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

1 abonné

À propos de PhanuHell

  • Rang
    Nouveau membre
  1. Merci Messieurs pour vos précisions. C'est globalement convaincant, et je pense qu'on fait les mêmes constats. C'est vrai que la position du CDS influence peu la hauteur de selle, contrairement à l'écrasement, en revanche pour le recul du coup ça se fait toujours au feeling. En revanche, je pense que l'écrasement est beaucoup plus faible au niveau des ischions que du cds. Comme dit ci-dessus, je pense que la déformation est plus faible au niveau des ischions, mais ça peut dépendre des selles (rembourrages etc.) et des morphologies. Par contre, je suis d'accord que la mesure n'est pas simple à prendre. Pour ma part, je trouve que la valeur de recul est plus difficile à trouver "au feeling" que la hauteur de selle, c'est pourquoi j'ai cette impression d'avoir besoin d'être plus précis sur la position avant/arrière de la selle. J'essaierai de prendre le temps de faire des essais sur des selles neuves pour voir si la mesure est aussi complexe que ce qu'on pense...
  2. Note : Par réflexe comme vous êtes directement concerné par la façon dont une EP est restituée, je vous ai nommé, mais le sujet est bien évidemment ouvert Note bis : Disqualifier ce que tu ne comprends pas ? C'est assez surprenant de ta part. Je reconnais que remettre en cause le sacrum-saint creux de selle est brutal Je vais tenter de m'expliquer mieux Je te rejoins sur le fait que la mesure doit être précisément identifiable, et pour moi le creux de selle est justement très galère à identifier. C'est le "point bas d'une courbe de grand rayon", à condition que le cycliste soit à l'aise sur une selle horizontale (quid du VTT ?). Si l'on a une selle plate (ou évidée ou une Berthoud neuve par exemple), c'est pifomètre total. Idem pour les selles "ouvertes" Pour tout dire : quand je règle mon vélo après EP, je marque un CDS au pif sur la selle, à partir duquel je règle/vérifie ma distance au guidon précisément, puis je réajuste ma selle au feeling. Je n'ai donc jamais su si mon recul de selle était conforme à mon EP ou non. Pour "identifier" la mesure dont je parle, il suffit d’observer une selle usée (trouvée au hasard du net - mais les miennes ont des marques similaires): c'est flagrant que les points d'appuis sont très marqués et très précis comparés au creux de selle. En général, des ellipses de petit rayon et symétriques, c'est super simple d'en localiser le centre (point rouge). Malgré les muscles et l’éventuelle couche adipeuse, la variation d'épaisseur sous les ischions me semble faible d'un sujet à l'autre, comparé au périnée, et à mon sens, dans la "chaine cinématique" du squelette, c'est la position des ishions par rapport au pédalier qui va définir la cinématique de la jambe. A position des sommets d'ischions égales et toutes "conditions égales par ailleurs", une selle plus ou moins creuse diminuerait ou augmenterait le soutient du périnée, sans affecter la cinématique de la jambe De plus, la position des ischions (pour être précis, du sommet inférieur de l'ischion) dépend beaucoup de la forme en "Y" de la selle (vue du dessus), et pas seulement du creux de selle. Par exemple, si le bec de selle est trop bas, le bassin va quand même chercher a rester près de l'arrière de la selle, dans sa zone de confort (plus large), et pas systématiquement tomber au fond du creux de selle, où l'entraine la gravité. En VTT c'est ce qui permet de rouler "confort" sur les sections plate quand la selle est réglée pour les montées raides. Donc je pense que la position des ischions est moins sujette à variation en fonction de l'angle de selle, que ne l'est le "creux de selle". En revanche, je reconnais que pour la prise de mesure d'entrejambe sur le sujet, c'est n'est pas forcément simple. Une solution serait de déduire la hauteur "ischions-sommet du crâne" en position assise, de la hauteur totale du sujet ? De fait le sujet appuiera de son propre poids sur ses ischions, ce qui se rapproche du procédé de Vincent (appliquer une "charge" sur le périnée pour la mesure d'entrejambe). Par ailleurs, c'est un peu le même problème quand on ajuste son guidon avec une distance au centre de la potence et un reach, c'est moyennement précis quant à la position des mains, au final 80% du temps sur les cocottes. La position des mains sur les cocottes (hauteur/longueur depuis la selle) en fonction des réglages angulaires du bas du guidon et des cocottes, qui sont des question d'ergonomie primordiales, varie facilement de +/-1cm, donc en gros, la potence est quasiment le dernier truc à acheter (sauf à avoir une config guidon validée avant achat du vélo). Ça a peut-être changé depuis ma dernière EP en 2012. Mais c'est une discussion ouverte, partant de mon ressenti de cycliste et mon expérience d'ingé, qui m'oblige à tout remettre en question en permanence. Je n'ai pas votre expérience en EP et ne prétend pas avoir découvert la nouvelle façon de faire les EP, il peut me manquer des notions ou des infos
  3. Bonjour Vincent et Bjorn, Ayant pris un nouveau vélo de route pour "perdre du gras" et toujours à la recherche de la selle parfaite (donc en pérpétuels réglages, actuellement Berthoud Aspin en test...), je me suis fait la réflexion suivante : Pourquoi ne pas prendre l'appui des ischions plutôt que le creux de selle comme point de référence de l'assise ? Il me semble que "biomécaniquement" parlant, l'appui des ischions soit plus pertinent que celui du périnée. Peut-être que cela dépend des cyclistes, mais dans mon cas il est évident que c'est l'appui principal dans cette zone (pour éviter tous les inconvénients liés à l'appui sur le périnée avec surcharge pondérale ). De plus, sur quasiment toutes les selles, les appuis des ischions sont marqués plus ou moins rapidement (et plutôt rapidement sur les selles cuir) et de fait localisables précisément (+/- 3mm, le marquage pouvant par ailleurs être facilement obtenu sur une selle neuve si elle est un peu souple, en y appliquant du scotch de masquage peinture ou papier alu par exemple), tandis que le creux de selle reste un point flou quelque part "entre les roubignolles et le troisième oeil" : dès lors que l'on baisse un peu le bec, le cds se déplace très rapidement vers l'avant, ne correspondant plus directement à l'appui périnéal. Je ne pense pas que cela complique la mesure précise de la hauteur de selle, au contraire puisque les ischions sont plus ou moins à l'aplomb (latéralement) des vis de pédalier et à un endroit plat et large de la selle, réduisant ainsi les erreurs de perspective. Donc ça serait juste une question d'habitude à changer (oui je sais, pas évident en cyclisme ). Qu'en pensez vous ?
  4. Bienvenue sur le forum

  5. Forme de pieds et chaussures.

    Excellent sujet. Il en est exactement de même pour les selles. Dans les deux cas, les argumentaires en terme de confort, d'ergonomie et de performance ne sont que de vastes fumisteries de marketeux. J'ai acheté une selle Alliante, eu égard à ma "souplesse" des lombaires, et ma tendance à ne jamais trouver ma place sur une selle, et je me rends compte qu'en dépit d'une "conception" confortable, elle est trop étroite et je suis en appui sur le périnée, quel que soit ma position et l'angle de la selle. Bref. Pour en revenir aux chaussures, j'ai à peu près la même expérience que toi. A priori j'ai des pieds ancestraux, et un coup de pied assez fort. J'ai acheté récemment des Mavic, parce que justement à l'essai en magasin elles paraissaient "chausson". Je craignais toutefois pour mon coup de pied, car je réglage est à peu près au mini, et je sentais un appui au niveau du pli avec le tibia (je ne suis pas anatomiste ;-) ) En réalité, la chaussure s'est "faite" à cet endroit et je ne ressens aucune gêne. Par contre, sur l'extérieur du pied, de l'extrémité du petit doigt jusqu'au milieu de pieds environ, je ressens un appui douloureux en permanence. Je me souviens avoir eu cette sensation avec toutes les chaussures que j'ai eu (j'ai fait un break de quelques années), que ça soit Northwave, Diadora ou autre. Bref, même une sensation parfaite à l'essai ne permet pas de valider le confort à l'effort. Pour les prochaines, je vais prendre des Marresi, juste parce qu'elles sont belles
  6. Krencker 3187

    Longueur des pieds : 260.5 Longueur des metas : 71 Longueur totale des chaussures : 274 En longueur de chaussure, les anciennes sont au moins 5mm plus longues, mais pas de façon symétrique à cause du renfort du bout du pied, que les Mavic n'ont pas. J'ai fait un réglage au feeling pour le moment (dans les valeurs que vous m'aviez donné), de façon à avoir le sentiment d'avoir la cheville "verrouilée" quand j'appuie. Mais ce feeling change en fonction des sorties. J'ai un autre souci, j'ai les pieds "en dedans" quand je pédale, et même en réglant les cales en biais au maxi de ce que permet la chaussure, je trouve que c'est insuffisant. Les pédales Crank offrent 6° de liberté angulaire. De plus dans cette position "en dedans", j'ai l'impression que le pieds n'est plus à plat. Est-ce que je me focalise trop là dessus et que je devrais juste pédaler ou bien il faut vraiment régler le problème ? je pense connaître votre réponse, mais quand je discute avec d'autre personne, on me prends un peu pour un chipoteur (si c'est pas chochotte ) Merci ;-)
  7. Krencker 3187

    Voilà je transfert mon SAEP sur le nouveau forum. On s'était arrêté là : Merci Vincent. J'ai suivi votre conseil et j'ai demandé un échange pour la selle. Le détaillant était un peu sceptique, mais a fait le SAV de bonne grâce. J'attends la nouvelle selle. Pour info, j'ai une selle ancienne que je savais légèrement de travers (même défaut donc), et sur laquelle je ressentais vraiment le défaut. Je l'ai donc mesurée et le défaut est de 3mm. Ça paraît déjà plus important forcément, mais du coup, ça devient évident qu'avec 2mm de défaut le risque est trop important. En attendant j'ai roulé un peu, mais mon matos est trop usé pour tirer des conclusions. (Rappel : je roule en ce moment sur la VTT, manivelles 175) Je suis donc en train de remettre à neuf les points cruciaux. La selle est donc "dans le tuyau". Je viens d'acheter chaussures et pédales de VTT. Chaussures : Mavic Razor MTB pointure 42 Pédales : Crankbrothers Eggbeater 2 Nous attendrons la selle pour vérifier son positionnement avec le nouveau matériel, mais pouvez vous déjà me donner la distance pour le positionnement de la cale sur la nouvelle chaussure ? Cordialement,
×