Jump to content

Delbos

Membres
  • Posts

    22
  • Joined

  • Last visited

Reputation

0 Neutre
  1. Cest certain. Un capteur utilisé que en course n'a absolument aucun intérêt d'autre que faire "Comme froomy"!
  2. Et bien il se maintient sous sa puissance seuil en fonction du temps d'effort à produire. J'ai fait la marmotte sans quasi regarder ma fc. Je connaissais ma puissance à produire en ascension (déterminée à l'entraînement). Et j'ai bien fait ! Ma FC a fluctué à la hausse dans le galibier à cause de pb d'alimentation, et à la baisse dans l'alpe d'huez à cause de la fatigue. J'aurai monté l'alpes en me basant sur ma FC, j'aurai probablement exploser en vol ! sur des durées supérieures à 3h, la FC varie beaucoup pour pouvoir s'y fier aveuglement. À l'opposer la puissance n'est pas influencée par la durée puisque précisément, on détermine la puissance à suivre en fonction de la durée de l'effort à partir de notre courbe de puissance record déterminée à l'entraînement. En chrono, c'est presque de la triche tellement c'est fiable!
  3. 1) je viens justement de t'expliquer que le capteur de puissance, bien utilisé permet de mieux gérer un effort pour ne pas se mettre dans le rouge. C'est l'intérêt de son utilisation en course. 2) je comprends pas bien ton obstination à vouloir opposer le capteur de puissance et le cardio? Les 2 se complètent très bien et quand on a un capteur de puissance on a un compteur GPS avec cardio. 3) ça veut dire quoi se mettre dans le rouge? À 250w je suis dans le rouge au bou d'une heure d'effort, a 280w au bout de 20mn, a 350 au bout de 4....bref tout ça est relatif au temps de maintient. Un capteur est un outil de gestion puissant pour ce genre d'effort.
  4. Je suis pas spécialiste, mais je peux répondre sans pb. La FC est une réponse à un effort....un effort (au sens je produit un effort durant un certain temps) est un travaille mécanique dont la dérivée au temps est la puissance. En surveillant sa puissance, et en connaissant parfaitement bien sa puissance au seuil critique ou SV2 selon la durée de l'effort à produire, T Dumoulin lisse sa puissance et la FC suit avec les variations qui peuvent être liées à plusieurs paramètres autres qu'uniquement le fait de se mettre dans le rouge ( ça se constate très bien sûr le vélo). Si il regarde son cardio, il risque d'être au dessus de son seuil critique au début de son effort, le temps que sa FC monte car celle si ne monte pas instantanément suite à un changement de rythme. Les pures grimpeurs puncheur essaient de le déstabiliser en accélérant, lui répond en se mettant à sa puissance de chrono (le secteur où il est le meilleur) et pas au delà. Sa FC doit probablement augmenter progressivement mais sur plusieurs secondes voir minutes. Donc oui, les générations les plus récentes utilisent leur capteur de puissance pour gérer leur effort car c'est un peu plus précis que la FC.
  5. Je suppose que vous vouliez dire SC à 480 qui était votre préconisation de départ. Avec une potence 80, ça donne effectivement un RBS de l'ordre de 40-45
  6. Pardon, ne tenez pas compte du message précédent, j'ai mal lu votre message. En effet, c'est la question que je me pose. Ai-je avancé la selle de 2cm car ayant mis une potence de 10cm, la distance selle cintre est devenue trop importante. Ou bien était-ce nécessaire de le faire de par une position plus en arrière qu'attendue sur ma selle? Avant de tester une nouvelle potence (j'ai 8cm, 10cm mais pas 9cm), je demande votre avis, voici mon raisonnement: Au départ, 49cm de distance cintre selle, recul de 53mm (contre 53,8 préconisé) avec une potence de 8. appelons là position 1. Je passe à la position 2: potence de 10 et j'avance la selle de 2cm. (la raison, pour me sentir mieux en sprint....à voir si c'est utile) et je corrige l'horizontalité pour moins forcer sur les bras. J'ai moins mal au dos avec position 2, quasi certain mais l'impression d'avoir plus de difficulté à monter en puissance. Chose étonnante, j'ai l'impression d'avoir plus de difficultés à monter mains aux cocottes alors que les 2 positions ont la même distance selle cintre ? Que me conseillez vous d'essayer entre position 3a et position 3b? : position 3a : recul de selle de position 2 avec une potence de 9 plutôt que 10 position 3b : recul de selle intermédiaire, 1 cm de plus que position 2 (ou 1 de moins que position 1 ) avec potence de 8cm. Par avance merci pour votre conseil.
  7. Ok, donc si j'interprète bien vos propos, se mettre plus sur l'avant suppose une cadence plus importante de pédalage. Dans les cols, je tourne autour de 75 à 80 tr/mn. ça vous parait convenable? Si je suis toujours le raisonnement, il faut donc que j'essayer la potence de 9cm. Ce qui m’amènera à une distance selle cintre de 48cm, ce que vous préconisiez au début. (en effet, j'ai re-mesuré ce matin, j'ai une distance selle cintre de 49cm. Ce qui veut dire que j'ai avancé ma selle de 2cm et non pas 1,5cm). Confirmez-vous que c'est plutôt dans le bon sens? Il n'est pas impossible que ma sensation de perte (relative et non vérifiée formellement) de puissance vienne de la fatige (ventoux puis marmotte) et d'une erreur de planification d'entrainement (je pense que j'ai passé mon pic de forme).
  8. Bonjour, suite des événements: J'ai corrigé l'horizontalité de la selle qui était trop penchée en avant. Meilleure position en descente, par contre plus (lire plusse) de douleurs aux lombaires. J'ai donc ensuite avancé la selle pour arriver à une distance selle cintre de 49,5 cm, toujours avec la potence de 10 (contre 49 avec la potence de 8 quand j'ai fait l'étude initiale). Donc par conséquent, j'ai avancé la selle de 1,5 cm depuis l'étude posturale. La douleur au dos a quasi disparu. J'ai fait la marmotte, pas de pb particulier au lombaires...vu l'épreuve, je considère que je n'ai plus de problèmes de ce côté! Pour info je l'ai faite en 8h45 chronométré (9h30 de vélo, la descente du glandon n'est pas chronométrée), avec très probablement une grosse erreur de nutrition pendant l'épreuve vu que j'ai passé la moitié du temps en hypoglycémie mais c'est un autre pb. Pareil pour les descentes, aucun pb, contrairement à un paquet de coureurs qui étaient obligés de s’arrêter pour se décontracter les bras. On pourrait donc penser que tout va bien...mais : j'ai un peu de difficultés à rouler mains aux cocottes en montée...ce que j'aime bien faire quand je veux rouler proche de la puissance au seuil anaéro (FTP chez les anglo saxon), ou à pcritique. Je roule plus mains en haut du cintre en montée. Solution simple, mettre une potence de 9 plutôt que 10, facile. 35€ chez GIANT. J'ai l'impression d'avoir plus de difficultés à développer de la puissance depuis que j'ai avancé la selle (de 1,5cm pour rappel). D'où ma question. Quelle conséquence de l'avance de selle sur le développement de la puissance ? 1,5 cm de recul en moins par rapport à ce que vous préconisez, c'est peut-être beaucoup? Merci d'avance
  9. Bonjour, J'ai essayé plusieurs choses ces derniers jours. Dans l'ordre: Potence 10cm. Intéressant. Pas l'impression d'avoir plus de douleurs au lombaire et position recherche de vitesse mains aux cocottes ou bas du cintre plus naturelle avec moins de douleurs au bras (triceps). J'ai fait le ventoux par bedouin avec donc la selle volta et la potence de 10. Quand même des douleurs au lombaire droit gênante et deuxième point, sur la longueur, trop de déséquilibre avant. A la fin de la descente et sur la fin de la sortie (85 km et 3h30) j'avais mal aux bras. J'ai donc essayé ensuite de reculer la selle de 1cm. C'est mieux de ce point de vue, meilleur équilibre, moins de poids sur les bras mais du coup, dans les montés, avec la volta, je pars en arrière et douleurs au lombaire. J'ai donc remis l'aliante toujours avec potence de 10. Assise différente, ça c'est clair. Je retrouve pas le confort de la volta, mais par contre, il y a beaucoup plus de soutien lombaire. Je recule pas en monté, et donc j'ai moins mal au lombaire. Sortie de 2 heures hier avec 40 mn à 230W (donc rythme tempo pour moi avec ma PMA de 340W) dont 25/30mn en montée sans douleur significative. Dans cette configuration, j'ai un recul de selle (distance entre le centre des chariots de selle et la tige de selle) d'un peu plus de 2 cm. avec la potence de 10cm, ça me donne une distance bout de selle / axe cintre de 50cm et axe de cintre / Creux de selle de 64cm. Je faisais un peu de bec de selle sur le plat car ma selle était un peu trop penché en avant et je glissais (pas facile à régler l'aliante de ce point de vue). Que pensez-vous de tout ça?
  10. Sortie aujourd'hui. Une montée de 20mn au seuil (280W). + 1 seconde montée avec 8mn cumulée au seuil. Pas de douleurs significative ni pendant ni après. J'ai l'impression que le muscle lombaire se décontracte plus facilement. LA tension arrive mais se répartie peut-être mieux. C'est donc plutôt pas mal, à confirmer. Le test de la potence de 10cm va être intéressant car j'ai l'impression, mains sur le haut du cintre, que je pousse trop sur le cintre avec une tendance à arrondir le dos et faire basculer le bassin. A voir. Mais la selle est encourageante.
  11. ça apporte les même bénéfices au niveau lombaire?
  12. qu'en est-il des selles smp?
  13. J'espère. Note, quand j'étais avec selle trop reculée de 2cm, je ne faisais pas de bec de selle et continuais à pousser sur le cintre et non tirer. Avec une position agréable de ce point de vue. A voir. J'ai une potence de 10cm qui traine, pourrais essayer après.
  14. Normal, scoliose, donc rotation de la colonne qui entraine une tension sur le lombaire droit. ça se verra je pense sur les vidéo qu'il vous fera parvenir via un lien YouTube je crois.
  15. Bonjour, j'ai fait 2 sorties (Lundi et mardi) + 1 session PMA sur home trainer (samedi) avec la volta. Pour l'instant, difficile de conclure. Dans l'ordre: Home trainer aucun pb...ceci dit j'ai jamais douleurs au dos sur home trainer (comprends pas pourquoi d'ailleurs). Mais je constate une position un peu en arrière. Première sortie sur route, douleurs marquée, je constate qu'en montée, la position d'appui de la selle est très en arrière par rapport à l'aliante Deuxième sortie sur route avec un point d'appui de selle constatée qui a priori correspond à vos côtes, soit avancé de 2cm par rapport à la veille. Moins de douleurs mais quand même sensible. Je soupçonne d'avoir encore les restes de la veille. Je re-test Jeudi avec donc une journée de repos, avec une selle avancée de 0.5cm pour me caler sur vos préco (pas si simple car le point d'appui n'est pas franc mais semble se décaler vers l'arrière en montée) et également un réglage de l'orientation plus plongeante car j'ai également constaté que du fait de la déformation de la tige de selle (assez souple sur le canyon), la selle s'oriente vers l'arrière. Il faut donc compenser par un réglage plongeant. Cette constatation est confirmée par les sensations au roulage avec l'impression d'un bassin en rotation arrière. Surtout par rapport à l'aliante qui justement empêche ce basculement du bassin vers l'arrière. A part ça, c'est une selle extrêmement confortable et plus agréable que l'aliante.....mais pour l'instant ne règle pas mon pb de douleurs au lombaire droit. On verra ce que ça donne avec des réglages affinés de la selle.
×
×
  • Create New...