Jump to content

Gios

Membres
  • Content Count

    3
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About Gios

  • Rank
    Nouveau membre
  1. La mode, toujours la mode.. l'autre jour , je reviens de tourner à Longchamp , je suis parisien et je vois un cycliste au feu avec un specialized haut de gamme à freinage disque ..je l'interpelle gentiment, en mode taquinerie en lui faisant remarquer qu'à Paris, le disque c'est un peu inutile . Histoire de discutailler un peu . En guise de réponse, j'ai essuyé un " non " catégorique.. je crois que je l'ai vexé . Quand le feu est passé au vert il a filé à fond de pédales comme on dit sans se retourner, souhaitant me laisser sur place . Me démontrant que non seulement ses freins étaient meilleurs que les miens mais aussi, son vélo, et ses jambes aussi . Ce qui est sûrement vrai .. Il y a beaucoup d'ego mal placé dans vélo. Du " m'as tu vu " ? Ca aussi le marketing l'a compris .
  2. Merci pour votre réponse . J'imagine aussi les coureurs de maintenant sur les vélos de l'époque... par exemple un Mathieu Van der Poel sur un vélo de l'époque de son grand-père Raymond. Ca donnerait quoi ? Pour autant la performance des coureurs d'antan étaient toutes aussi bonne. J'ai vu une video où Poulidor grimpe le Tourmalet côté la Mongie en moins d'une heure . Les coureurs d'aujourd'hui ne font pas mieux . Et pourtant Raymond est sur un Mercier de années 60 : cadre acier, cocottes inconfortables, un cintre bien moins rigide qu'aujourd'hui, un vélo plus lourds et le couple chaussures/ pédales comme vous l'indiquez. Evidemment pour un coureur pro, tout compte car ils se battent pour des poignées de seconde . Par contre pour l'amateur, le cyclo ? J'ai idée qu'il ne faut pas être fermé au style de anciens. Je dis ça parce que je suis plus très jeune aussi . Par contre quand je vois des pépés sur des Pinarello Dogma qui roulent à 22 à l'heure, je m'amuse. Sans méchanceté bien sûr .
  3. Bonjour, pratiquant régulier de 58 ans ( 7000/8000 kms/an ), Je roule sur un vélo gios compact pro en acier de 1994 et je me demande souvent pourquoi la position des cyclistes ( les coureurs pro ) a autant changé ? Dans les années 60 les coureurs étaient assis très bas sur leur machine avec un écart selle/ cintre minime alors qu'aujourd'hui les écarts sont phénoménaux . En 60 ans on a assisté a un énorme changement de ce côté . Au final qui a raison ? Et qu'est ce que le pratiquant lambda peut -il en retirer ?
×
×
  • Create New...